L’accord Seniors aux oubliettes?

  •  
  •  
  •  
  •  

Nancy, le 8 mai 2013

ACCORD SENIORS : Pour le DG, pas besoin de signer un armistice … les négos n’ont jamais commencé !!

Lettre ouverte à Monsieur Bassères, Directeur Général de Pôle Emploi.
Objet : Projet Accord Seniors – Vous Avez Dit Dialogue Social ?


Monsieur le Directeur Général,
Dès l’ouverture des négociations sur un nouvel accord sénior, qui devaient conduire à l’amélioration de l’accord de 2010 (article9-1) arrivé à échéance le 31 mars 2013, vous nous avez annoncé la remise en cause du temps partiel bonifié, seule véritable avancée sociale de
cet accord, sous prétexte de rigueur budgétaire.
En fixant ce cadre contraint, vous avez pris l’initiative, malgré l’alerte émise par la CFE-CGC, la CGT, FO et le SNU, dès le 05 février, de proposer un projet d’accord régressif et inacceptable socialement qui ne recueillerait pas nos signatures.
M. Cribier, qui vous représentait a de fait, balayé d’un revers de main les propositions alternatives émises par ces organisations syndicales.
Ce 24 avril, nous avons assisté à une conception étrange du dialogue social, la direction décidant unilatéralement d’interrompre la séance, mettant ainsi fin au cycle de négociations dans le cadre des réunions plénières avant son terme.
Une fois de plus vous nous montrez votre conception restrictive de la négociation : vous acceptez de changer des virgules sur un projet de texte inacceptable en les faisant passer pour des avancées considérables et vous vous étonnez de risquer de ne pas recueillir les signatures nécessaires.
Monsieur Bassères, ce ne sont pas nos organisations syndicales qui sont responsables de l’échec des négociations et de la régression sociale.
Vous en portez la pleine et entière responsabilité en vous inscrivant dans les politiques d’austérité et de réduction des budgets publics.
Vous n’aviez pas la volonté véritable d’aboutir à un accord et M. Cribier a d’ailleurs signifié que la Direction n’envisage pas d’agir unilatéralement et de faire un plan sénior en lieu et place de l’accord qui n’a pas abouti.


Veuillez agréer, Monsieur le Directeur Général, l’assurance de notre détermination à poursuivre notre engagement vis-à-vis des agents.

 

  •  
  •  
  •  
  •