ACCUEIL…ou quand tout le monde fera tout…n’importe quand…

  •  
  •  
  •  
  •  

Nancy, le 8 juillet 2013

Objectif de la DR : Faire une équipe ACCUEIL avec un responsable superviseur qui pourra être renforcée par tous les agents planifiés en EID, PST, ATT, SE…à tous moments et dès qu’il y a du flux !

La réponse syndicale :

2  syndicats en CHSCT, ont voté l’arrivée d’un expert extérieur. Une fois qu’ils auront défini le cahier des charges, nous connaitrons le périmètre, le coût de l’opération, le délai (45 jours), les enquêtes sur sites, etc. Devant le refus de la DR de s’engager par écrit, les élus SNU n’ont pas participé au vote sans entraver pour autant les autres recours légaux, considérant que la représentation du personnel ne rime pas forcément toujours avec opposition stérile et citant cette réplique culte de Michel Audiard  « Aujourd’hui, les diplomates prendraient plutôt le pas sur les hommes d’action, l’époque serait aux tables rondes et à la détente ».

Le SNU et 2 autres organisations se sont exprimées plutôt pour un report de déploiement du projet afin d’avoir 1 vision globale et négociée sur chaque site d’un projet national décliné dans chaque région. Des propositions ont ainsi été faites pour continuer à négocier et à adapter ce projet national issu de Pole Emploi 2015 aux sites de notre région !

Et demain ?

–         Mise en place de l’expertise (sous réserve d’1 éventuelle procédure de contestation de la DR), le projet est suspendu durant toute la durée de l’expertise, qui devrait commencer courant juillet et pour 45 jours maximum.

–         De ce fait, le repositionnement des RAP dont les postes sont supprimés et donc en attente de postes est suspendu jusqu’au mois de septembre minimum

 

Déclaration SNU au CE : «Le SNU considère qu’un report serait profitable pour laisser le temps à l’amélioration du projet notamment pour avoir 2 garanties fortes :

–         Activité ACCUEIL flux (planifié ou en renfort) en demi journée uniquement !

–         EID et 3949 non intégrés à l’équipe ACCUEIL pour ne pas détériorer les conditions de travail déjà mises à mal »

  •  
  •  
  •  
  •