Elections professionnelles…où en est-on?

  •  
  •  
  •  
  •  

Nancy, le 10 juillet 2015

ELECTIONS PROFESSIONNELLES 2015 : Où en est-on ?

Les élections professionnelles Pole Emploi Lorraine prévues normalement en novembre 2015 se tiendront- elles ? … ou pas ?

Nul à ce jour n’est en capacité de le dire !

Les 5 syndicats représentatifs de Pôle Emploi Lorraine c’est-à-dire ayant obtenus au moins 10% des voix en novembre 2012 (SNU (avec 37,7%, 1ère Organisation Syndicale), CGT, CFTC, CGC (uniquement en catégorie cadres puisque syndicat catégoriel), et la CFDT) avaient la possibilité d’éviter à tout le personnel 2 élections : une élection Pôle Emploi Lorraine puis quelques semaines plus tard, une élection Grande Région Est (ALCA).
Rendu possible par le biais de la signature unanime d’un accord régional de prorogation des mandats jusqu’en 2016 pour n’en faire qu’une élection en 2016 (date qui restait à déterminer !) la seule condition était que tout ce petit monde unanimement accepte et soit signataire de cet accord (qui aurait permis d’échapper à une perte de temps, d’énergie et à un gaspillage d’argent public).
Bref, c’était possible jusqu’à ce qu’1 Syndicat annonce en réunion ne pas vouloir signer … donc fin des opérations !

C’est dommage mais dont acte ! C’est le jeu de la démocratie, et n’en déplaise au syndicat qui comme d’habitude avait déjà signé l’accord avant de le lire (à défaut de le comprendre, ce qui était encore une autre étape…)
Le SNU Lorraine, signataire de l’accord national, pragmatique et adepte « du bon sens » n’a même pas pu négocier, proposer ou même signer l’accord puisqu’il n’y aurait pas d’accord unanime…

Conclusion : A l’aube de la grande région ALCA (Alsace, Lorraine, Champagne-Ardenne) (1er Janvier 2016), il devrait y avoir :
• 1 élection en novembre (soi-disant pour sauver les ASC: faudra nous expliquer comment ?)
• et 1 élection après que Pole Emploi Lorraine ait disparu (soit après le 31 décembre 2015) donc début 2016, il nous faudra faire de nouvelles élections avec un nouveau périmètre géographique et un nouvel effectif (4.000 agents)…
A moins d’un possible revirement de situation…

  •  
  •  
  •  
  •