Prime & augmentation de salaires…suite & fin?

  •  
  •  
  •  
  •  

Paris, le 24 juillet 2013…

Le Directeur Général dit NON !!!!

Extrait de son courrier de réponse:

« Pour que votre proposition devienne un accord
majoritaire comme vous le déclarez il faut à minima qu’il soit       signé d e l’employeur.
Ce ne sera pas le cas pour les raisons qui ont été évoquées lors de nos réunions et que je reprends ci-dessous de façon  synthétique.
Vous annoncez que vos propositions visent à compenser la perte de pouvoir d ‘achat des agents de Pôle emploi à hauteur de celle que vous estimez pour les années 2011 et 2012,
votre proposition atteint donc une augmentation de plus d e 6,75% . Les documents qui vous ont été remis pour ces négociations démontre que l’évolution moyenne du salaire entre
2009 et 2012 des agents de droit privé et public ayant opté, est de 17,4 %. Sur la même période l’ évolution de l ‘indice des prix à la consommation (hors tabac)  sources INSEE est de
5,41%.
Nous ne pouvons donc conclure, comme vous le  faites à  une baisse du pouvoir d ‘achat des agents.
Par ailleurs  nous avions soulignés dès la première séance de négociation que les capacités budgétaires de Pôle emploi en matière d’évolution salariale pour l’année 2013 ne
permettaient pas d’envisager une évolution de la valeur du point et/ou de la partie  ixe qui engage des effets financiers au -delà de l’année considérée.
Ces différents éléments nous ont amené, à l ‘issue  de la négociation à, proposer l e versement d ‘une prime en reconnaissance de l’engagement fort des personnels et en
complément du financement d’un  tiers des 2000 créations de postes de conseillers décidé par  le Premier Ministre.
Cette prime versée à l’ensemble du personnel( droit public et droit privé)  étant d ‘un montant de niveau différencié selon les catégories professionnelles afin d’en faire bénéficier les
salaires les plus bas.
Deux organisations syndicales représentant 24 % des suffrages ont signé cet accord, et nous regrettons que vos organisations n’aient pas jugé utile de le signer.  Votre ultime proposition ne s’inscrivant en rien dans le cadre budgétaire de Pôle emploi, nous vous informons ne pas y donner suite. »

SANS COMMENTAIRES….

  •  
  •  
  •  
  •