CHSCT

L’ACTUALITE du CHSCT…

Nouvelle mandature:

Territoire Lorrain :Benoît NODARI secrétaire  -Geneviève GERARD – Cédric CARDAIRE

Territoire Alsacien: Nadia AZIBI- Anne SCHALK – David FAURE

Territoire Champardennais: Patricia DIDIER – Laurent DEVILLERS

 

 

19 décembre 2017,

 

14 décembre 2017,

 

7 décembre 2017,

23 octobre 2017,

19 septembre 2017,

14 septembre 2017,

03 juillet 2017,

12 juin 2017,

8 juin 2017,

24-27 mars 2017,

21 mars 2017,

9 janvier 2017,

BREF CHSCT janvier 2017-page-001

16 décembre 2016,

bref-chsct-dec-2016-page-001

——————————————————————————————————————————–

Benoît NODARI secrétaire – Geneviève GERARD secrétaire adjointe -Isabelle RUPP HEMMER- Annick SANTANTONIO- Cédric CARDAIRE- Nathalie CRUSEM

17 novembre 2016,

bref-chsct17nov20161-page-001

12 septembre 2016,

bref-chsct-12-sept

30 août 2016,

BREF_CHSCT août 2016

17 mars 2016,

brefchsct17-03-2016

27 janvier 2016,

brefchsctextra27-01-2016_0-page1

17 décembre 2015,

brefchsct_17-12-2015

19 novembre 2015,

brefchsct_19-11-15

2-3 novembre 2015,

brefchsctextra2-3-11-2015-page1

16 octobre 2015,

brefchsctextra_16-10-2015

15 octobre 2015,

brefchsct15-10-2015

10 septembre 2015,

brefchsct10-09-2015

21 août 2015,

brefchsct21-08-2015-page1

10 juillet 2015,

brefchsct_10-07-2015-page1

18 juin 2015,

brefCHSCT18juin2015

21 mai 2015,

bref21mai27 avril 2015,

brefCHSCT27avril

23 mars 2015,

BREF'CHSCT23mars

04 mars 2015,

BREF'CHSCT4mars

23 février 2015,

 

22 janvier 2015,

 

———————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————–

08 janvier 2015,

 

10 décembre 2014,

Election du secrétaire du CHSCT et secrétaire adjoint du CHSCT.

Benoît NODARI est réélu secrétaire.

Geneviève GERARD est élue secrétaire adjointe.

Changement de présidence. Dominique PIERRON cède sa place pour la prochaine mandature à Eric ARSAC, DRH.

———————————————————————————————————–

24 novembre 2014,

Elections du nouvel CHSCT -mandature 2014- 2016

Benoît NODARI – Isabelle RUPP HEMMER- Annick SANTANTONIO-Geneviève GERARD- Cédric CARDAIRE- Nathalie CRUSEM

Votre nouvelle équipe SNU au CHSCT…

———————————————————————————————————-

Benoît NODARI Secrétaire du CHSCT – David FAURE – Isabelle RUPP-HEMMER – Annick SANTANTONIO – Geneviève GERARD- Cédric CARDAIRE

17-18 novembre 2014,

 

03 novembre 2014,

Poursuite du boycott des élus…

23 octobre 2014,

 

13 octobre 2014,

18 septembre 2014,

08 août 2014,

 

09-10 juillet 2014,

 

23 juin 2014,

 

05 juin 2014,

 

27 mai 2014,

17 avril 2014,

26-28 mars 2014,

 

 

 

20 mars 2014,

———————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————–

20 février 2014

IMMOBILIER

HAGONDANGE :Modification : Avis favorable

Suite aux remarques faites par le SNU, l’établissement s’est engagé à réaliser   les aménagements demandés.
Le SNU restera en alerte sur l’accessibilité aux bureaux ARC (confidentialité/entrée publique et mise en place d’une rupture visuelle).

COMMERCY : Modification : Avis favorable
Réaménagement de la zone d’accueil en fonction de Pole emploi 2015. L’établissement s’est  engagé à positionner l’AIC coté salle de réunion afin de garantir la sécurité des agents. Création de 2 bureaux ARC : le SNU sera vigilant quant à la
luminosité et à l’aération de ces nouveaux espaces.

LE SAVIEZ-VOUS?
– Nettoyage des agences : Il est possible de faire remonter au service Achat, via le DAPE,
des demandes spécifiques :
Nettoyage ponctuel (mobilier, abords, électroménager,moquette,…) et réajustement
du temps de travail quotidien des agents d’entretien.
– Si vous avez un besoin de lampe de bureau individuelle et/ou de repose pieds, faites remonter vos besoins par voix hiérarchique au service Achats. Nul besoin d’avis médical.

RSE

Actions RSE (Responsabilité Sociétale et Environnementale).
– En 2013, ramassage des jouets de Noël, pour 2014 des agents souhaitent élargir l’action à
une collecte alimentaire (partenariat avec les restos du coeur).
– Collecte du papier pour le recyclage.
– Gestes et postures : mise à disposition d’une brochure afin de réaliser des exercices de
prévention des TMS.
– Station détente : le fauteuil relaxant et l’espace dédié resteront des voeux pieux, en
pratique, il sera difficile de trouver de la place… Seul les agents en CDI ont été destinataire d’un casque … le SNU demande que tous les salariés (CDD et CAE) en soient également dotés.
Nous ne pouvons qu’être favorables à tout ce qui peut atténuer le Mal-être des agents au quotidien. Mais ces actions ne dédouanent pas l’établissement de ses responsabilités vis-à-vis de la charge de travail, de la perte de sens au travail et d’une
manière générale, des conditions de travail.

CA FÂCHE!
– Pas de planification sur la mise en conformité des bureaux ATT/ PST :
installation des portes.
– Pas de planification pour les analyses de l’air. Les collègues continuent à se
plaindre de maux de tête, d’irritations … dans les nouvelles agences.
– Déménagement de Vandoeuvre : l’établissement maintient les dates d’emménagement sans avoir eu le retour de toutes les analyses de l’air (émissions
de COV). L’établissement engage sa responsabilité.
– Forbach : réouverture programmée le 03/03/14. L’établissement assure que tout sera fait pour la mise en conformité des locaux : une visite avec le médecin du travail en présence des élus est prévue en amont

COMMISSION SANTE

-Des présentoirs avec dépliants concernant la santé vont être distribués dans chaque agence.
– Le 28 mars, le CHSCT accueille les médecins de travail dans le cadre d’un CHSCT extra-ordinaire spécial Santé …Envoyez vos questions sur Syndicat.SNU-lorraine@pole-emploi.fr

———————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————

23 janvier 2014

POLE EMPLOI 2015 : LE GRAND ECART 

2 visions s’opposent  celle de l’établissement et la réalité du terrain

 

ACCUEIL : Chaque agence déploie sa charte de l’accueil, et à travers elle, sa propre organisation. L’établissement considère que ce sujet n’impacte pas l’organisation du travail ( !) et veut s’affranchir de la consultation du CHSCT. Les élus réaffirment leur droit de regard sur le sujet : chaque projet local doit être étudié pour  vous garantir de meilleures conditions de travail.

 

MODALITES D’ACCOMPAGNEMENT : L’établissement fait un focus sur le portefeuille renforcé et néglige la situation des portefeuilles guidés et suivis. La direction communique sur les volumes et la répartition des portefeuilles mais  occulte toujours la charge de travail induite par la part des DE « rattachés ».  Les agents en « suivi » et en « guidé » récupèrent la volumétrie avec des portefeuilles qui explosent sans prise en compte des sollicitations des autres catégories (suivi délégué, demandeurs en activité…) via les fiches escalade !

On ne parle même pas du service rendu et du suivi auprès des demandeurs sans jalons.

 

OFFRE DE SERVICES ENTREPRISE  L’établissement s’entête à dire que ce chantier est inévitable pour évoluer avec les nouvelles technologies.  Si les conseillers ne s’adaptent pas au changement  et ressentent souffrance et perte de sens,  ce n’est pas l’offre de service qui est remise en cause mais la capacité des conseillers à se l’approprier. ouch!!!!!

 

DECONCENTRATION : 4 chantiers : budget, gestion RH, contrôle internet et gestion immobilière… Bienvenue au DAPEAF (directeur d’agence pôle emploi administratif et financier)…C’est ce qu’on appelle de la reclassification ! Le DAPEAF…devient aussi architecte d’intérieur et ergonome…Courage !

 

SIMPLIFICATION des actes métiers : Du temps et de l’énergie perdus  pour tout le monde ! « Tout ça pour ça »

 

SECURITE…Explosion du nombre des  agressions. La direction minimise le phénomène en invoquant une meilleure utilisation de l’outil de déclaration. Encore une fois, le SNU fait le constat du fossé qu’il y a entre le vécu des collègues et l’analyse qu’en fait la direction ! Un nouvel applicatif pour la sécurité arrive : LISA et une nouvelle appropriation aussi !

 

ALERTE RH…Des aménagements immobiliers, quelques efforts organisationnels mais tout n’est pas réglé et la vigilance reste de mise.

 

 

—————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————

10 janvier 2014 – CHSCT extraordinaire

Montigny les Metz

 

Les problèmes récurrents concernant la qualité de l’air et les systèmes de refroidissement et chauffage ont abouti à une nouvelle mesure : celle du taux de CO2. Les migraines et la sensation d’étouffement ressentis dans les nouvelles agences pourraient venir d’un défaut de renouvellement d’air. Le SNU a obtenu que, suite au problème de Montigny, ces mesures soient effectuées un mois après chaque emménagement. En attendant d’étendre aux sites plus anciens… Le taux de formaldéhyde (dégagement polluant émanant des matériaux neufs) est aussi en cours d’analyse. Une note va être écrite pour rappeler qu’aucune application de produit ne soit réalisée en présence des agents, du public ou des prestataires

 

———————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————-

12 décembre 2013

IMMOBILIER

D’étranges manifestations se multiplient dans les nouvelles agences (ou les moins nouvelles) depuis plusieurs mois(démangeaisons, irritations oculaires, malaises…)…Informez-nous si vous constatez les mêmes désagréments dans votre agence !

AGRESSIONS

Nous constatons encore une fois une recrudescence des agressions sur les sites lorrains : Agression physique à Metz Taison, agressions verbales avec menaces sur le collectif à Nancy Cristallerie…La fin de l’année étant propice à ces tensions, le CHSCT demande à la direction la mise en place d’un vigile sur toutes les agences. L’établissement accepte et accorde la mise en place d’un vigile sur tous les sites de Lorraine sur demande du directeur.

N’hésitez-pas à faire la demande auprès de votre directeur de site si vous sentez une tension accrue à l’accueil !

Situation de Montigny les Metz

Malgré l’absence des résultats de l’analyse de l’air, l’établissement a décidé de ré-ouvrir l’agence, alors que le SNU et les autres OS demandaient le maintien de la  fermeture sur le principe de précaution.

Le SNU attend les explications de la direction sur les gènes respiratoires et ophtalmiques dans cette agence.L’inspection du travail a été alertée et suit le dossier. Le CHSCT demande une analyse du bilan de l’air en présence d’experts et du médecin du travail afin de prendre toutes les dispositions nécessaires pour la bonne santé des agents

 CHSCT extra-ordinaire à venir…

 

——————————————————————————-

21  novembre 2013

Nouveau site de SARREBOURG

Le SNU interpelle et obtient que :

1. L’ensemble de la zone d’accueil soit retravaillé pour optimiser la sécurité et éviter la présence du public derrière les agents.

2. La coursive derrière les bureaux d’entretien soit divisée en 3 parties par des cloisons, une porte battante soit ajoutée dans le couloir et une étude pour poser des absorbeurs de sons soit réalisée. Tout cela pour limiter les nuisances phoniques comme trop souvent constatées dans les nouveaux sites.

Après débat, la direction prend en compte les modifications indispensables à des conditions de travail satisfaisantes pour les agents.

Le SNU émet un avis favorable

mais demande des compléments

d’information sur le positionnement du chauffage et du rafraichissement d’air qui curieusement ne faisait pas partie de la présentation.

SANTE

Rappel : Tous les 5 ans vous pouvez bénéficier d’un bilan de santé CPAM réalisé sur votre temps de travail. La commission santé du CHSCT va relayer l’info. Pôle Emploi va engager une négociation avec la CPAM afin d’organiser un bilan de santé intermédiaire pris en charge par l’établissement sur le temps de travail.

CONDITIONS DE TRAVAIL :

Ambiance thermique, phonique et lumineuse

La direction rappelle que Pôle Emploi applique les normes (que les normes !!!) en matière de luminosité. Pour pallier à l’absence de modulation individuelle du système d’éclairage, l’établissement accepte sur demande de l’agent de fournir une lampe de bureau. Dans la continuité, en cas de besoin et sur demande, l’agent peut bénéficier d’autres aménagements : filtres sur écran, repose-pieds…

Devant nos sollicitations et les constats répétés (Sarreguemines, Montigny, Commercy, St Avold, Lunéville et maintenant Toul) la direction s’engage à mener une étude technique concernant les problématiques thermiques et phoniques. Le SNU oeuvre dans ce sens, pour de meilleures conditions de travail.

Lors de ce CHSCT, nous avons lu le témoignage d’un/e collègue qui nous relate sa souffrance au travail : les réprimandes de sa Direction pour le travail soit-disant non réalisé alors même que le temps de travail en autonomie est très restreint et « bouffé » par les plages fixes, réprimandes encore pour avoir reçu un de ses employeurs sur une plage d’ARC, les sollicitations des demandeurs qui envoient des mails alors qu’ils ont été ré-affectés en accompagnement SUIVI et le questionnement « est-ce que je les renvoie à son conseiller… qui gère déjà 400 dossiers ? », l’augmentation du flux à l’accueil lié à l’espacement des entretiens et la disparation du SMP… Témoignage encore du suicide d’un demandeur d’emploi qui venait pourtant d’obtenir un financement de formation et les paroles d’un monsieur de 58 ans qui va passer en ASS et à qui on refuse un financement de formation : « je ne vais pas la remplir votre demande : une balle pour moi et une pour ma femme… »

Soucieux d’identifier toutes les sources de souffrance au travail dans le grand « chantier » de Pole emploi 2015, le SNU reçoit vos témoignages à Syndicat.SNU-Lorraine@pole-emploi.fr

 

——————————————————————————-

17 octobre 2013

CHSCT – 17 octobre – Retour sur Sarreguemines

 

Comme convenu avec certains d’entre vous, le SNU est donc intervenu lors du CHSCT qui s’est tenu jeudi 17/10 au sein de votre agence.

Plusieurs thèmes ont été abordés :

Climatisation et chauffage. Plusieurs problèmes ont été soulevés :
– Avoir un bon réglage de la température : la direction s’engage à revoir les choses notamment dans le cadre de la climatisation qui est trop forte
– Dans les zones fermées : avoir une gestion personnalisable via l’installation de boitier de pilotage (comme dans la salle de réunion)
– En finir avec une soufflerie qui atterrit directement sur les collègues.

Que dit la direction :
– Pour la bonne température de la clim : ok pour faire venir les techniciens lors de la remise en route de la clim
– Boitier de pilotage : euh….c’est non; Même si elle s’en défend, le SNU continue de penser que ce sont des questions de budget qui impose cela.
Pour le SNU, les économies ne peuvent se faire au détriment de la santé des agents !!!
– Pour la soufflerie : la direction s’engage à étudier les solutions techniquement acceptables (il faut conserver une soufflerie pour chauffer ou rafraichir)
Luminosité et éclairage :

– La direction a donné son accord pour des lampes de bureaux individuelles, à utiliser en complément de l’éclairage actuel (raisons de santé cf Médecins du travail). Le docteur Ertzcheid, médecin du travail  de votre site doit venir prochainement faire une étude de luminosité avec un technicien sur votre site. N’hésitez-pas à l’interpeler lors de son passage.
– La direction est d’accord pour étudier une solution (pause de filtres ou stores) afin d’obturer la partie haute du vitrage bureau entretien au fond de la zone de réception. La pause de ces filtres (en test depuis plusieurs mois) est prévue également dans d’autres parties de l’agence.
– Bureaux : La mise en place des nouvelles dispositions accueil à venir (projet pour lequel le SNU est opposé) sera l’occasion de revoir les problèmes de réception des employeurs et de localisation de ATT et PST. Il est très clair aussi que l’ATT/PST doit être réalisé dans un bureau fermé pour préserver tous les collègues des nuisances sonores.

Management :
– Comme indiqué sur certains post-it et comme nous l’avons entendu, nous avons relaté le souhait d’une ELD plus disponible, plus présente, plus à l’écoute et donc plus en soutien de ses agents.
Les agents souhaitent parfois simplement un bonjour qui est parfois oublié.

Déplacement CIDC :

-le SNU exige que cette note soit revue :
– En l’Etat, nous avons eu de nombreux témoignages d’agent de Sarreguemines sur l’impact de cette note sur la vie personnelle
– les témoignages de Sarreguemines sont symptomatiques de situations similaires en Lorraine (Commercy / Bar le Duc, etc…)
– Plus globalement, comment peut-on demander à un agent de commencer à travailler avant 7h30 ?(heure de démarrage de l’activité selon l’OATT). Hors le trajet est un temps de travail.
– Même si le temps passé dans les transports peut -être récupéré, combien d’agent ont le temps de passer 1h voir plus pour fournir les photocopies pour prouver les temps de déplacement ?
– Ok pour favoriser les déplacements en transport collectif, mais inadmissible de ne rien rembourser si obligation d’utiliser sa voiture.

La direction entend et rappelle que la note doit être revue.

 

Point de vigilance sur le Point Emploi de Bitche.

 

N’hésitez-pas à nous informer du suivi de ces actions…

———————————————————————————————————–

19 septembre 2013

MALAISE CHEZ LES CADRES…Aussi !
Nous avons tous appris le décès brutal par suicide d’un
cadre supérieur muté récemment à la DG…
Le SNU alerte depuis de longs mois la direction
générale sur les conséquences néfastes du plan
stratégique Pôle Emploi 2015…
Les élus du SNU demandent à tous les élus au CCE de
mandater la commission HSCT pour réaliser une étude
approfondie des conditions de travail, induite par
l’organisation du travail telle que déployée et définie
dans ce plan.
Nous demandons enfin une prise de conscience de
la direction et un ralentissement du rythme effréné
des changements…

IMMOBILIER…
MALAISE CHEZ LES CADRES…Encore !
La consultation sur le déménagement de Metz
Coislin reporté au CHSCT du 17 octobre !
En effet, les cadres de la DT 57 n’ont pas été
associés à la présentation du projet.
Le SNU dénonce le peu de considération vis-àvis
des agents. Et même si la direction clame
haut et fort qu’il n’y a aucun changement, les
agents n’ont pas une vision claire et précise sur
leur devenir…quelle organisation du travail ? Avec
qui ?…

 

IMMOBILIER suite…
Les ouvertures de sites à venir…
TOUL : Ouverture de la nouvelle agence le 12
novembre.
METZ COISLIN : Fin Novembre
VANDOEUVRE : Mi- Février 2014
THIONVILLE MANOM : Fin Avril 2014
CREUTZWALD : Fin Avril 2014
Bassin de Metz : Malgré les rumeurs et les
échanges lors de réunion de service, la direction
nie la moindre prise de décision pour le moment !
On se moque, une nouvelle fois des agents !
Epinal Dutac : sortie du parking : pose de plots,
un palliatif peu convaincant.
Montigny les Metz : les ouvrants arriveront avant
l’hiver…on espère ! Reste encore des
agencements internes à réaliser…
Lunéville : Le maître d’oeuvre, s’est mis en
liquidation judiciaire…la solution viendra peutêtre
d’un nouveau déménagement ! Le dossier
remonte à la DG, le SNU espère enfin une
prise de décision rapide pour l’amélioration
de travail de nos collègues.

SIMPLIFICATION DES ACTES METIERS…
Ou les « post-it » qui sauvent…
Comment donner l’impression que vous êtes
acteurs des solutions ?
Nancy Majorelle a terminé son chantier…
C’est maintenant le tour de Briey, Longwy,
Forbach, Pont à Mousson, Remiremont…
Objectif de la semaine :
Résister à la tentation d’en coller un… ☺

BAROMETRE SOCIAL :
A chacun sa lecture !
On ne retiendra que 2
chiffres :
¾ des agents interrogés
trouvent que les actes et
procédures sont trop
compliqués…
2/3 des agents pensent
que l’orientation
stratégique n’est pas
bonne…

SECURITE :
Stress au travail : Pour
l’établissement le risque
est maitrisé !!!!!.
La main courante interne
(registre de sécurité), doit
être un véritable outil –non
censurable-de
changement des conditions
de travail.
Problèmes matériels,
informatiques, souci de
santé, pressé par le flux,
exprimez-vous pour
qu’enfin cela change !

———————————————————————————————————————————————————

22 août 2013

CONSULTATION BILAN HSCT 2012 :
Avis défavorable pour le SNU
Au moins une fois par an, l’employeur présente au comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail : Un rapport annuel écrit faisant le bilan de la situation générale de la santé, de la sécurité et des conditions de travail dans son établissement et des actions menées au cours de l’année écoulée.
Chaque année, le constat est identique même si on ne peut nier quelques améliorations.
Ce bilan HSCT n’est qu’une succession de chiffres qui ne montrent pas la réalité du terrain, la souffrance et la perte de repère des agents pris dans la tourmente des perpétuels changements…
Tout d’abord les remontées du service social apparaissent minimisées. Pourquoi ne voit-on pas figurer cette phrase écrite par les assistantes sociales en conclusion de leur rapport : « Les assistantes de service social notent une part toujours aussi importante de situation de mal être au travail. Dépression, stress, détresse psychologique, épuisement professionnel sont autant de symptômes évoqués par les salariés » Voilà une phrase qui donne une vrai signification à un bilan annuel HSCT !
Que dire de la santé dans ce rapport 2012 ?…Il y a un an, le SNU demandait un comparatif des arrêts de travail….Absent de ce document…Tout comme les visites médicales de reprise suite à arrêt de travail qui devraient figurer dans ce rapport. Et la mise en place de la commission santé aurait mérité d’être soulignée comme fait marquant…
Aucun mot sur l’EID…pourtant bien présent pour tous les agents en 2012 et générateur de stress et de tension nerveuse…
Des embauches supérieures en 2012 par rapport à l’année précédente mais le budget des sommes consacrées à la prévention et à l’amélioration des conditions de travail est en baisse ! Un seul exemple : 3X moins de budget en 2012 consacré aux RPS (groupe de parole et échange de pratique)
Enfin, au moins une fois par an, l’employeur présente au comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail : Un programme annuel de prévention des risques professionnels et d’amélioration des conditions de travail. Ce programme fixe la liste détaillée des mesures devant être prises au cours de l’année à venir, ainsi que, pour chaque mesure, ses conditions d’exécution et l’estimation de son coût.
A quand sa présentation au CHSCT ?

INSPECTIONS CHSCT
Après Pont à Mousson et Commercy,
le CHSCT poursuit ses inspections : Thionville Beauregard le 26 septembre, Neufchâteau le 3 octobre, puis Hayange le 7 novembre, Verdun le 5 décembre, Lunéville le 9 janvier et St Dié le 13 février.

MODALITES D’ACCOMPAGNEMENT DES DEMANDEURS D’EMPLOI
La reprise de stock devrait être terminée fin octobre. Un point complet sur la taille réelle des portefeuilles pourra être fait en novembre-décembre après stabilisation des effectifs suite aux derniers recrutements dont la formation sera terminée.
Les demandeurs d’emploi identifiés potentiellement dangereux ne devaient pas être réaffectés pour être suivis dans les nouvelles modalités. Ils devaient rester dans le portefeuille des membres de l’ ELD. Hors, ce n’est pas toujours le cas. L’établissement réinterroge le pilote du projet à ce sujet.
Les groupes de travail par modalités n’ont pas démarré dans toutes les agences.
Le SNU demande que ces temps d’échange soient respectés.
La consigne est donnée de saisir l’ EDS1 dès le 1er contact pour que le travail soit comptabilisé dans la gestion du portefeuille.
Le SNU souligne l’écart entre la charge de travail prise en compte sous l’appellation « portefeuille du conseiller » et la charge globale induite par les sollicitations des demandeurs d’emploi rattachés.

Le SNU alerte sur le type d’accompagnement proposé aux SENIORS. La plupart des diagnostics locaux ont ciblés les seniors pour de l’accompagnement SUIVI. Nous alertons sur le risque de recours massif aux services dématérialisés pour ce public qui est souvent démuni face à l’utilisation d’internet. Moins suivis (parce que leurs conseillers ont des plus gros portefeuilles), ils risquent de moins accéder aux offres en ligne, de recevoir moins de propositions directes de leurs conseillers et d’avoir peu ou pas d’entretiens physiques.
Il en est de même pour LES MINIMAS SOCIAUX qui par endroit sont eux aussi ciblés pour un accompagnement SUIVI. D’où « faire + pour ceux qui en ont le + besoin » rejoint « le meilleur des 2 » aux oubliettes !

HYGIENE
Chaque agence doit être équipée de KITS de nettoyage pour nettoyer clavier, téléphone…A chacun de vérifier et d’en faire la demande auprès de son DAPE !

A NOTER :

Le CHSCT du 17 octobre se déroulera
à l’agence de SARREGUEMINES…

————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————

03- 04 juillet 2013

ALERTE RH :

Toujours pas d’effectifs supplémentaires !

 

L’établissement a présenté le projet de service des fonctions support qui aurait du répondre aux préconisations du cabinet ErgoZen…

-Certes, on a changé quelques bureaux de place et donc apporté un confort relatif mais sur le fond tout reste à faire…La charge de travail augmente, manque de formation, pas de renfort programmé, l’instauration des entretiens de suivi ne répond pas aux attentes des agents en terme de besoin de communication et une charge de travail toujours croissante !

Le SNU soutient les agents dans leurs souhaits de mise en place d’une organisation qui leur permette effectivement de réaliser leur travail, et propose aussi le redéploiement des ressources en interne et des évolutions de la position managériale.

AGRESSION :

Légère augmentation mais…

 

Présentation du tableau semestriel des agressions  et comparatif du dernier semestre 2012.

Les chiffres ne reflètent toujours pas la réalité du terrain !

Le SNU rappelle la nécessité de faire  remonter toutes les agressions ou incidents (main courante)

L’envoi d’un courrier à l’agresseur  se doit d’être  systématique…

La sécurité est l’affaire de tous !

INSPECTION CHSCT

 

Il s’agit de visites d’agence avec 3 membres du CHSCT, le responsable sécurité et le responsable immobilier. Une rencontre laissant la libre parole aux agents a lieu avec le collectif à l’issue d’une demi-journée consacrée aux contrôles des locaux et  relevés d’anomalies.

 

Première inspection PONT A MOUSSON !

 

Le relogement est nécessaire et urgent mais dans cette attente des améliorations en matière d’hygiène-ce qui est bien le strict minimum attendu !-et des conditions de travail sont nécessaires : La direction s’engage à y remédier rapidement. (septembre-octobre).

Malheureusement le SNU dénonce qu’aucun engagement ne soit pris concernant la charge de travail à Pont à Mousson comme ailleurs !

ACCUEIL :

 Point complet en lien                                                           avec le comité d’établissement.

 

Prochainement dans vos messageries !

                  

———————————————————————————————————–

20 juin 2013

 IMMOBILIER

FORTES CHALEURS: Alerte sur l’ensemble des sites ! Force est de constater que la direction ne sait toujours pas anticiper !

MONTIGNY LES METZ : suite…

Des fenêtres…et en plus maintenant, elles s’ouvrent! La demande des agents sous l’action du CHSCT porte ses fruits : des ouvrants seront installés sur les parties hautes des fenêtres…Reste à régler les problèmes de variation de température, et certains aménagements de la ZLA (ARC, VMC et sécurité)

ST AVOLD : Même constat d’absence d’ouvrants en ZLA : Le propriétaire accepte de modifier les fenêtres par la pause d’oscillo-battants avec ouverture vers l’extérieur. Les travaux seront effectués avant l’ouverture (fin août).

EPINAL GARE : Des ajustements à réaliser suite à l’emménagement. Concernant la dangerosité de la sortie du parking, il faudra patienter jusqu’à la fin des travaux du quartier prévu fin septembre. PRUDENCE !

PROCEDURE AGRESSION

Le groupe de travail agression (2009-2011) avait obtenu l’envoi systématique d’un courrier spécifique « Lorraine » émis par l’agence en cas d’incivilités ou de comportements inadaptés. La DG, pour être en conformité à la demande de la CNIL, interdit les envois courriers autres que ceux prévus dans l’instruction nationale. Le SNU exige de la DR de faire une demande spécifique pour que ce courrier soit rétabli.

LA NOUVELLE OFFRE

DE SERVICE ENTREPRISE !

Malgré l’avis négatif rendu par l’expertise 3E CONSEIL, sur les changements à répétition dans l’organisation du travail en agence, la direction s’entête…

Dernier en date la nouvelle offre de service aux entreprises.

 

Au-delà du vote en CCE concernant ce point, Le SNU POLE EMPLOI LORRAINE ne comprend pas et n’admet pas que ce dossier ne fasse l’objet que d’une présentation et non d’une consultation, alors même que ce nouveau dispositif va impacter une nouvelle fois  les conditions de travail des agents, générant  à n’en pas douter stress, perte de repères et démotivation.

 

Outre ce point, ce projet acte la poursuite du déclin des services à l’entreprise.

 

Ce déclin, associé au pseudo partenariat avec certains sites censés diffuser des offres d’emploi, menace gravement notre service rendu  aux entreprises.

 

Le premier niveau (appui au recrutement) s’apparente d’ailleurs plus à de la gestion qu’à un travail de conseil en recrutement.

Nous pouvons noter que ce concept de « conseil au recrutement » n’apparait plus.

 

Pour l’accompagnement au recrutement, même si c’est à ce niveau que nous pourrions retrouver le cœur du métier d’intermédiation, les moyens ne sont pas au RDV (budget temps, moyen humains). Il est donc fort probable que les conseillers contraints par leur planning, bricolent comme ils peuvent une réponse adaptée à chaque entreprise, chaque offre.

 

Pour le SNU :

–          ce projet ne répond absolument pas aux demandes réelles du tissu local, essentiellement composée de TP et de PME-PMI.

–          Il dégrade encore un peu plus les conditions de travail. Si, nous pouvons constater qu’il est toujours possible de faire pire, il est toujours possible de générer du stress via les organisations mises en œuvre.

–          Il dé-professionnalise Pole Emploi en bafouant le champ de l’entreprise

POINT D’ETAPE SUR LES MODALITES D’ACCOMPAGNEMENT

Des « portefeuilles » en dessous du seuil selon la direction…Mais qu’en est-il du cumul portefeuille et demandeurs rattachés ? Un nouvel OVNI pour masquer la réalité des chiffres !!!!   A suivre de très près !!!

————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————-

23 mai 2013

RAPPORT 2012 des ASSISTANTES SOCIALES                                                                      

Les assistantes sociales de l’IES sont venues au CHSCT présenter le travail qu’elles mènent auprès des agents. Une grande majorité des demandes touchent à la santé des agents, et émanent de femmes élevant seules leurs enfants mais les CDD, les CAE et les services centraux sont moins représentés. 1,3 équivalent temps plein, est-ce suffisant ? Pour la direction Lorraine, la santé semble être un enjeu important…Il est temps de le prouver ! Le SNU demande la participation régulière aux commissions santé et TH des assistantes sociales. De plus, Le SNU demande l’envoi dans la prochaine fiche de paie d’une plaquette d’information présentant le service social.  Désormais un point trimestriel sur le service social sera présenté en CHSCT.

ALERTE RH :   La Direction Régionale a validé le nouveau projet de service. Sans possibilité de vérifier son adéquation avec les recommandations d’Ergozen, cabinet ayant réalisé une enquête, le CHSCT demande à revoir le sujet avec des documents à l’appui : plan d’organisation du service RH…projet de service  et surtout comment les préconisations prévues par le cabinet se retrouvent dans le projet de service !

A SUIVRE DE PRES !!!!

 

POLE EMPLOI    2015 :

Projet régional

Accueil

Suite….

La demande de la DR de revoir le périmètre des activités est rejetée :

 l’EID et le 39.49 restent au menu de l’accueil!

Ainsi le conseiller planifié sur une activité accueil pourra, au besoin, aller renforcer l’une ou l’autre des 4 autres activités. Seule avancée (si l’on peut dire !!!!) : pas d’accueil FLUX sur la journée entière.

Les agences ont émis leur souhait d’organisation lié au poste de   Responsable Accueil, 16 ou 17 d’entre elles privilégient un responsable accueil  dédié…ils n’étaient que 9 encore en CE,la veille  ?…Cela peut donc encore  changer !!!

Mise en place de Référents Réglementaires et Applicatifs :

1 par agence, coef.250, membre de l’ELD sans management d’équipe, il intervient comme technicien sur les 2 métiers.

 

La direction annonce la suppression de 8 postes d’encadrants mais le nombre des postes reste inchangé.

POLE EMPLOI    2015 :

Nouvelles modalités d’accompagnement

Suite….

85% des conseillers ont eu confirmation de leur 1er choix.

12% sur le 2ème choix et 3% sur le  3ème choix.

MAIS beaucoup de portefeuilles explosent (un relevé à 900 personnes) bien que 12%  de dossiers DE n’aient pas de modalité affectée.

Nous l’avions prévu et resterons très vigilants. Selon la Direction Régionale, il reste en effet « quelques » ajustements!!!

—————————————————————

 18 avril 2013

POLE EMPLOI 2015

 

  • Alors même que l’expertise sur les nouvelles modalités de suivi dit qu’il faut calmer le rythme des changements
  • Alors même que les nouvelles modalités de suivi des DE ne sont pas encore rodées (et il faudra un peu de temps !!)
  • Alors même qu’on attend aussi le projet sur l’offre de service entreprise
  • Alors même qu’on annonce l’offre de service « orientation »
  • Alors même que commence à se déployer le sujet de la déconcentration….

On en rajoute une couche avec le projet accueil, sujet éminemment important.

Et sans parler de la mise en place éventuelle de borne d’accueil déshumanisante

POUR LE SNU :

Il faut que la direction fasse des choix dans les changements prioritaires à mettre en œuvre. Pendant que toutes ces modifications se mettent en place, les conseillers continuent à recevoir les demandeurs d’emploi.

Le rythme est effréné. STOP !!!

POLE EMPLOI 2015 SUITEProjet régional «  ACCUEIL »

 

Première présentation sur le futur projet censé « rénover l’accueil »

Un accueil en équipe autour de 5 activités : AC-ARC-AZLA mais aussi EID et TEL. Chaque agent pouvant remplacer un autre sur ces activités. Suite au CE de mars, le directeur régional a entendu la demande des organisations syndicales pour que l’EID et le TEL soient sortis de ces activités…Depuis aucune avancée…

Pour le SNU c’est impératif !

La multiplicité des tâches dans une ½ journée ne pourra entraîner que du stress supplémentaire…car à la tête de l’équipe accueil :

Le responsable d’accueil : il organise, il pilote, il planifie…

Le danger est là ! Quel profil pour ce poste ?

                    Il faut un responsable en appui, solidaire et compétent…

Quelque soit le choix : fonction dédiée, ou tournant comme aujourd’hui, il y a danger !

ATTENTION AUX DERIVES !

A suivre….

INSPECTION DU CHSCT…

C’est parti !

3 membres du CHSCT accompagnés du responsable sécurité et d’un agent du service immobilier se rendront un jeudi par mois pour inspecter les sites.

Après l’inspection du site afin de vérifier l’état des locaux, ils rencontreront les agents pour échanger sur tous les sujets concernant l’hygiène, la sécurité et les conditions de travail.

Les premières agences inspectées dans les prochains mois sont :

COMMERCY – PONT-A-MOUSSON – NEUFCHATEAU et THIONVILLE BEAUREGARD.

 

 

COMMISSION SANTE

3 axes de travail

  • Travail sur les RPS.
  • L’analyse des  chiffres (arrêts maladie, Accidents travail…)
  • Un chantier : analyse des  mains courantes

 

Et de la Communication :

  • intégration dans pôle express d’un encart d’information CHSCT
  • Diffusion de dépliants d’infos santé sur des présentoirs dans chaque agence.

Retour sur  MONTIGNY LES METZ…

Une agence toute neuve et pourtant :

Une zone d’accueil sans possibilité d’ouvrir les fenêtres ?

Une pétition des agents demande  la réalisation de travaux permettant l’ouverture des fenêtres…

L’ensemble du CHSCT s’associe à leur demande et s’étonne de l’absence de communication à ce sujet…malgré les nombreux échanges au préalable !

Les élus CHSCT demandent la tenue du CHSCT de mai dans cette agence et demandent une intervention significative de l’établissement…

AUCUNE REPONSE LORS DE LA REUNION

———————————————————————————————————

21 mars 2013

FREINER LE RYTHME DU CHANGEMENT ??????

L’expertise concernant les nouvelles modalités de suivi a remis son rapport la semaine dernière…L’avis a été rendu en CHSCT le 12 mars et le 13 mars en comité d’établissement.

Dans ce rapport, plusieurs préconisations que l’établissement mettra en oeuvre…..ou pas !

L’une d’entre elles précise qu’il faut freiner le rythme des changements, des réformes et donc une semaine après…..

la déconcentration

Nouveau changement

les ELD vont être maintenant dotées d’un certain nombre d’outils leur permettant de gérer leurs ressources au plus proche de leurs diagnostics locaux.

Dis comme çà…..oui…à voir, à réfléchir….mais çà déboule maintenant en même temps que la mise en oeuvre des nouvelles modalités de suivi… et c’est encore plus de marges de manoeuvre mais sans moyens supplémentaires…

le projet accueil

l’ensemble des élus a refusé de traiter ce point : le Comité Central d’Entreprise n’a pas encore été interpellé sur le sujet, et……..

on n’a même pas encore mis en oeuvre les modalités de suivi, on n’a même pas encore constaté les impacts que cela va produire (quoique…) on a averti de ce qui pourrait arriver !

et déjà…

Nouveau changement

Et puis arrivera très vite…trop vite…

La nouvelle offre de service entreprise…

Nouveau changement

Petite lueur d’espoir…

Du neuf, du fonctionnel, à priori adapté aux besoins :

-Les plans de la future agence de Vandoeuvre Rotterdam. Un peu mieux que d’habitude. AVIS FAVORABLE avec réserves : A suivre la réalité de la mise en place, notamment sur les futures équipes professionnelles

– les plans du CIDC, qui va déménager au centre ville de Metz, plus proche de la gare : AVIS FAVORABLE avec réserves : Attention à l’acoustique !

Sur les autres sujets…c’est le temps des échanges…

Commission TH ou Commission Santé…les actes devront suivre !

Le plan d’action sur le droit d’alerte des RH demande à être particulièrement suivi…

Oui…l’une des préconisations de l’expertise sur les nouvelles modalités de suivi était de ralentir le rythme des changements…

Cela ne semble pas être malheureusement dans l’air du temps….

———————————————————————————————————-

12 mars 2013

Après de grands débats et une restitution de l’expertise le 8 mars dernier, les élus CHSCT ont rendu leur avis sur les modifications de l’accompagement des demandeurs d’emploi…Avis défavorable pour le SNU Lorraine.

POLE EMPLOI 2015 :

NOUVELLES MODALITES D’ACCOMPAGNEMENT :

ATTENTION DANGER !

Au terme des différentes phases d’information au CE et au CHSCT (et d’une expertise mandatée par le CHSCT ) le projet sur « les effets sur les conditions de travail induits par la mise en oeuvre des premières évolutions de l’entretien de inscription et de diagnostic et les nouvelles modalités de suivi et d’accompagnement des demandeurs d’emploi » arrive à sa phase de consultation avant mise en place.

Le SNU alerte l’ensemble des agents de Lorraine sur différents points sur l’organisation du travail, le management et les risques psychosociaux et impactant la santé, la sécurité et les conditions de travail.

La fusion a déclenché un rythme effréné de changement.

Pôle Emploi 2015 prévoit 11 chantiers importants (27 au total) et par conséquent 11 modifications importantes dans les procédures, l’organisation, la posture, activités…Celui là est le premier de la liste et celle-ci va aller crescendo. Il y a déjà un réel danger sur la santé physique et mentale des agents.

Une alerte d’emblée sur la Taille des portefeuilles des différentes modalités d’accompagnement : Une seule modalité préservée, le renforcé (bloqué à 70 personnes). Pour les deux autres modalités (suivi et guidé), le transfert se fera sous forme de vase communicant jusqu’à épuisement du stock ! Pour l’instant les fourchettes annoncées par la direction sont de 280 à 360 pour le suivi et 130 à 180 pour le guidé. Mais qu’en sera-t-il dans un avenir proche ? quelle frontière réelle entre les modalités ?

– Ensuite au regard des modalités de suivi : 3 modalités…mais surtout 3 déclinaisons de métiers qui se profilent…  Et tout ce qui en découlera, notamment sur la fragilisation des agents et l’éclatement des collectifs. En effet, ce qui soude actuellement encore les collectifs, c’est l’envie de coopérer des agents, l’implication des ELD en tant que ressources et appui, mais c’est surtout l’investissement et l’entraide de tous. C’est ce lien social qui préserve encore le collectif.

 Quid de tout cela demain ?

– Ce projet passe par des marges de manoeuvre plus importante de chaque agence…Comment peut-on les élargir sans cadre ni périmètre de départ clairement identifié ?Tout échec prévisible reposera forcément sur l’agence qui l’aura mis en place. Le projet n’apportera pas d’autonomie supplémentaire. Il n’y aura guère plus de facilité ni de moyens qu’aujourd’hui. Il reviendra à l’agent d’organiser son nouveau suivi à l’intérieur des mêmes plages…

-De même,une évolution du mode de management susceptible de dégrader les relations

hiérarchiques est mise en place. Il existe déjà des modes de fonctionnement différents d’une ELD à l’autre et d’une agence à l’autre. Le projet prévoit de faire évoluer les pratiques managériales des ELD vers plus d’accompagnement et d’animation d’équipe en leur redonnant davantage de marges de manoeuvre. Mais en fait, les marges de manoeuvre risquent d’amener à un contrôle accru et à un rôle de gestionnaire et de superviseur

. Animation d’équipe ou responsable d’équipe de production : ne faut-il pas choisir une fois pour toute ??

Attention donc, à la démarche participative proposée par la direction. Il ne s’agit pas de faire croire au conseiller qu’il a le choix alors que la procédure est déjà préétablie. Il faudra veiller à « l’honnêteté et à la sincérité » de la démarche. Un nouveau miroir aux alouettes ?

l’expertise menée montre également à quel point ce projet est un danger pour chaque agent. Sous couvert de mots plus attrayants les uns que les autres, sous couvert de« responsabilisation » par ci, de « marges de manoeuvre » par là, il se profile d’abord laculpabilisation de tous . Si çà ne fonctionne pas (et il y a de grands risques que ce système ne fonctionne pas), on dira : « c’est la faute des agents », puisque sur le papier, l’organisation prévue ne peut être discutée!!! A quand une écoute véritable des agents de terrain et de leurs représentants ?

Le constat est sans appel !

Petit à petit, on passe d’une réelle notion de service public vers une activité de gestion du marché de l’emploi avec une prédominance pour la comptabilisation et la quantification (pilotage par les résultats) au détriment de la qualité : Nous passerons donc d’un service pour tous à un service pour certains ! Quel sens à notre travail… ? Quelle que soit l’organisation du travail prévue, elle ne pourra palier aux déficits structurels de moyens : Autrement dit, un manque chronique de personnel pour un meilleur service rendu.

Un traitement équitable du chômage ne passe-t-il par un minimum de moyens au profit de ceux qui sont privés d’emploi ??

Au terme de tous nos échanges en CE ou au CHSCT, et devant l’application de la méthode COUE de la Direction… le seul mot qui vient à l’esprit est bien le mot DANGER pour l’ensemble des agents de pole emploi Lorraine et pour la majorité des demandeurs d’emploi.Depuis Novembre 2012, le SNU Pole emploi alerte la direction.

L’expertise demandée par le CHSCT qui vient d’être menée conforte ce que nous avions dit.

Le SNU Pole emploi Lorraine est contre, farouchement contre la mise en place de ces nouvelles modalités de suivi et contre le rythme effréné des changements que PE 2015 va générer !

Ces modalités nouvelles ne résolvent pas les difficultés actuelles !

Pire : Elles dégradent encore un peu plus le service rendu aux usagers, elles dégradent encore un peu plus les conditions de travail.

Dans un contexte économique plus que difficile, où des demandeurs d’emploi envoient des signes dramatiques de leur exaspération d’un système qui les broient…Où se trouve la considération essentielle de l’humain de ce projet qui se voudrait novateur ?

Pôle Emploi 2015 met en avant que notre établissement est un service public de référence capable de s’adapter aux besoins des usagers et d’innover et d’agir en proximité avec ses partenaires.

Rendez-vous dans quelques mois pour un premier point d’étape pour savoir si nous sommes bien un service public de référence capable de s’adapter aux besoins des usagers et d’innover…

 ———————————————————————————————————-

14 février 2013

En ouverture de séance, le SNU s’est ému de l’événement dramatique survenu à Nantes.

Les élus SNU expriment leur solidarité aux agents et à la famille de la victime. Ils déplorent que cette situation, ne fasse l’objet d’aucune déclaration de la part de la direction.

L’ensemble des membres du CHSCT s’est associé à la déclaration.

DROIT D’ALERTE RH

Suite au travail d’enquête mené auprès des salariés du service pour identifier les difficultés et le mal être des collègues, une restitution a été faite le 08/02 au service,et présentée au CHSCT. Nous attendons maintenant les plans d’action de l’établissement pour apporter des réponses

NOTRE ALERTE:

Le médecin du travail souligne une tendance déviante à qualifier de fragiles et/ou d’incompétents, les agents qui pointent les difficultés et les dysfonctionnements.

Le SNU sera vigilant sur les suites de cette alerte et un point de suivi régulier sera prévu dans les futurs CHSCT.

Prochaine étape : Le 21 mars avec la présentation du plan d’action direction.

Projet immobilier

HAGONDANGE Avis défavorable  BAR LE DUC Avis défavorable

Quand bien même un relogement apporterait un mieux être aux collègues nombre de questions restent en suspens… organisation du travail car on ne voit plus apparaitre les équipes, des espaces collectifs réduits à leur plus simple expression (un espace à vocation collective à Hagondange, 2 à Bar le Duc….) comment s’organise le travail en équipe, le SE, la PST ? présence de la DT à Bar le Duc …et l’éternel couplet cent fois répété… pourquoi les écrans dos à la fenêtre, la petitesse des bureaux, les espaces de rangement des docs pour les collègues, etc

 

FORMATION SECURITE…

Extincteurs – H0B0 – SST :

La direction prévoit un programme annuel de recyclage ou formation initiale pour faire face aux mutations.

———————————————————————————————————–

22 janvier 2013

EXPERTISE: le cabinet 3e CONSEIL retenu.

Le cabinet 3E CONSEIL a été choisi pour réaliser l’expertise concernant les premières évolutions de l’EID et les nouvelles modalités de suivi et d’accompagnement.Une réunion est prévue dès jeudi 24/01 pour définir avec précision la « lettre de mission » autrement dit le périmètre de l’expertise.

POUR LE SNU : L’expertise durera au maximum 45 jours. Un mois et demi pour poursuivre les échanges et permettre un peu de souplesse et de sécurisation dans le dispositif et apporter un maximum de garanties pour préserver la santé des agents.

IMMOBILIER: 4 projets en information/consultation

LE SNU RENVOIE LES PROJETS D’HAGONDANGE & BAR LE DUC A UNE DATE ULTERIEURE !

Les élus SNU estiment ne pas pouvoir être valablement consultés sur ces deux projets  car, une nouvelle fois, les documents fournis ne sont pas conformes aux demandes renouvelées sans cesse par les élus : plans illisibles, incomplets, des plans non cotés etc…

Le projet sera revu en février…Les élus SNU regrettent le déplacement sans effet des membres de l’ELD des sites concernés mais ne pouvaient accepter, une fois encore de commencer à débattre d’un projet sans avoir la totalité des éléments en sa possession.

THIONVILLE EMAILLERIE(relogement Thionville St François et EOS Linking)

Les élus SNU se sont abstenus-

Après débat et une suspension de séance de la direction au sujet de l’unique espace collectif du site…et de son occupation non collective, la direction accepte

un VRAI ESPACE COLLECTIF sur le site.

Pour le SNU, ce gain pour les agents est non négligeable mais n’enlève pas la réalité du terrain : Difficile d’entrevoir le fonctionnement de l’agence dans cette configuration avec l’inévitable REPERE et l’abandon des espaces des équipes professionnelles… Et pour nous….ce sera toujours NON !

RDC NANCY ROND POINT-création d’une 3ème salle de formation-CIDC

Les élus SNU ont voté favorablement pour le projet mais avec réserves :

Il faut revoir l’accès aux personnes à mobilité réduite et reconsidérer l’entrée des stagiaires .Le réaménagement commence le 28 janvier et le site sera redevenu fonctionnel dès la fin de la semaine.

PROGRAMME IMMOBILIER 2013 :

Montigny les Metz : ouverture prévue le 25 mars

Epinal Dutac/Gare/DT88 : juin

St Avold centre : fin juin début juillet

CIDC Metz Gare : courant l’été

Toul : octobre

Vandoeuvre Rotterdam : Décembre ?

Epinal Voivre : travaux prévus 2ème semestre 2013

PRESENTATION DU DOCUMENT

« PRISE EN CHARGE DES AGENTS SUITE A INCIDENT »

Ce document est la suite logique du travail fourni par l’instance qui a amené à la mise en place d’une procédure agression. Pour rappel, cette procédure doit être portée à la connaissance de tous. Ce condensé sera disponible sur la première page de l’intranet début février.

 N’hésitez-pas à le consulter autant de fois que nécessaire !

POINT D’ACTUALITE :

POLE APPUI METZ BLIDA : Après des mois d’attente, les agents du Pôle appui  devraient sous quinzaine voir leur situation évolué. En effet, des aménagements provisoires devraient être faits avant un réaménagement complet du site prévu au 2ème semestre….REPERE oblige !

LUNEVILLE : Des avancées depuis juin dernier et les problèmes de chaleur…mais des problèmes demeurent notamment au niveau de l’ascenseur. Certaines zones restent sensibles au froid et l’apport de radiateurs est loin d’être une solution satisfaisante.

Il est vraiment temps que la direction mette en place des plans locaux pour ne plus faire travailler les agents dans des zones trop froides…ou trop chaudes…L’employeur ne doit-il pas tout faire pour donner de bonnes conditions de travail à ses salariés ??

COMMISSIONS :

La commission travaux va poursuivre ses rencontres mensuelles en élaborant une check liste qui sera jointe aux documents envoyés lors des consultations immobilières afin de faciliter l’information en séance. Elle va engager également une étude sur les différents types de chauffage afin de limiter au maximum les désagréments qu’ont connu Commercy, Lunéville et que connait actuellement Sarreguemines…

La commission TH va reprendre ses travaux trimestriels en se recentrant sur des actions auprès des travailleurs handicapés et pas seulement sur des actions de communication.

La nouvelle venue, la commission Santé va se réunir en février pour une première

rencontre afin de délimiter précisément ses premières actions.

Le SNU rappelle ses attentes concernant cette dernière commission et veillera à ce qu’elle ne s’en éloigne pas :

Une commission qui aura pour mission le suivi d’indicateurs en matière de santé et

qui mettra en place des actions concrètes d’amélioration de la santé au travail.

——————————————————————————-

14 décembre 2012

POLE EMPLOI 2015 : FRAGILE COMME UN OEUF…

Présentation par l’établissement des nouvelles modalités de suivi et d’accompagnement

… 6 heures de débat documenté… pour un constat inévitable…

attention à la casse !

« On ne couvre pas le besoin mais on fait en fonction des moyens alloués »

Pour le SNU : après examen d’un planning type d’accompagnement suivi (250-300 DE)

½ journée/semaine = moins de 5 mn par DE… juste le temps, pour un oeuf coque !« Il faudrait mobiliser 200 agents en Lorraine sur l’accompagnement renforcé si on voulait couvrir le besoin réel… on ne les a pas !!! »

« Il faudrait mobiliser 200 agents en Lorraine sur l’accompagnement renforcési on voulait couvrir lebesoin réel… on ne les a pas !!! »

Pour le SNU : Ce n’est pas faute de le demander !

« Cela ne va pas révolutionner l’avenir : faire plus pour ceux qui en ont le plus besoin… et faire moins pour les autres »

Pour le SNU : est-ce cela la personnalisation du suivi… ?

« Une offre de service réaliste ! »

Pour le SNU : elle devait l’être déjà hier, elle ne le sera pas davantage demain …!!!

« On ne peut pas partir du besoin du DE… »

« On ne peut pas donner de limite au portefeuille (sauf pour le renforcé à 70) »

Pour le SNU : évidemment on n’a pas la ressource !

Accompagnement guidé…13mn … le temps pour un bon oeuf dur !

« La sélection des portefeuilles doit se faire dans le dialogue entre le conseiller et le responsable …avec une proratisation au temps de travail »

« Les marges de manoeuvre seront importantes au local »

Pour le SNU : une recette propre à chaque agence avec ses risques de dérive !

Omelette assurée … !!!

« La plateforme téléphonique dans la configuration actuelle va s’arrêter…pour ne garder qu’une plateforme de débordement »

Pour le SNU : une charge de travail transférée…comment, où, qui … ?

…et aucune prise en compte de la casse prévisible sur la santé des agents!!!

———————————————————————————————————–

Benoît NODARI Secrétaire du CHSCT- David FAURE- Isabelle RUPP-HEMMER- Claude RICHARD- Malik NOUAR

L’ACTUALITE du CHSCT….

27-28 mars 2012 :  MANIFESTE POUR REPENSER POLE EMPLOI

ETATS GENERAUX DES CONDITIONS DE TRAVAIL

http://snu-pole-emploi-lorraine.wifeo.com/documents/manifesteSNUPEFSU.pdf

————————————————————————————–

CHSCT du 16/03/2012

HOROQUARTZ:

Tous les agents seront formés les jeudis 12, 19 ou 26 Avril sur une réunion complète

D’ici fin mai, tous les sites seront équipés…déploiement pendant tout le mois de mai.

Badgeage à contact et non par passage d’une carte.

Pour le SNU : En 3 ans et demi de Pole emploi, c’est déjà le troisième outil de gestion des Temps…alors à quand un retour à CHRONOS ou à BODET !!!?Lors du vote, le SNU s’est abstenu parce que comme à chaque fois la Direction vante les bienfaits du nouvel outil en critiquant l’ancien et en niant les problèmes à venir (gestion des reliquats…) et les dérives potentielles d’un tel outil de contrôle !

 

EPA:

L’EPA sera proposé à tous les agents : l’agent peut refuser !

Sur le contenu et l’objectif de l’entretien :

Que dire… la direction affiche des grands principes sur «  une écoute réciproque, sur « un échange constructif» (…parfois destructeur), sur un « dialogue.. » (…de sourd) … pour faire le point « sur sa situation professionnelle et ses souhaits d’évolution »…tout va bien donc ???

Pas tant que çà…..quand on y regarde de plus près on voit « la contribution de l’agent aux objectifs collectifs » le tout basé sur des éléments pour le moins subjectifs …

 

Pour le SNU : dans un tel contexte de surcharge d’activité, l’EPA est dangereux !Un des recours possibles : les Délégués du Personnel.

Une copie du document sera au service RH

L’agent (qui ne peut être accompagné) sera seul face à son hiérarchique à tenter de le convaincre du bien fondé de ses activités alors que le problème des plannings et de la charge de travail ne sera pas évoquée ! le tout avec le risque d’une totale subjectivité…Nous pensons que l’agent ne pourra pas faire entendre véritablement la charge de travail qui lui incombe (il est juste question des moyens mis à disposition au regard de la charge de travail, et non de la charge de travail en tant que telle. Dit autrement, je te donne çà, çà ,çà à faire tu as X jours…tu te débrouilles)

Nous avons demandé la mise en place d’une médiation interne, que d’autres organisations syndicales ont repris pour demander la mise en place d’une commission:  Refus de la direction !! … voilà une preuve de la volonté de dialogue !

 … Le SNU a donné  un avis défavorable pour le déploiement de l’EPA en LORRAINE

 

 

INFORMATION/CONSULTATION SUR LE NOUVEAU SITE

Quelques aménagements par rapport aux plans initiaux mais des questions de fond sur l’aménagement de l’accueil demeurent…ce sont des choix  d’organisation ! L’avenir nous dira qui a raison !

 Pour le SNU, l’avis défavorable est motivé par l’absence de bureau d’encadrant dans la zone d’accueil et par le constat fait avant même le réaménagement du site que la zone d’accueil risque d’être trop petite

INFORMATION/CONSULTATION SUR LE NOUVEAU SITE 

Un ancien hall de la SERNAM accueillera en fin d’année le nouveau site de Sarreguemines. Un aménagement de ce type, aux dires de l’établissement, ne devrait plus voir le jour. Et pour cause ! Il est très difficile de proposer un aménagement de qualité dans un tel bâtiment. Le choix a été fait de longue date et le retour en arrière était impossible.

Pour le SNU, c’est encore un avis défavorable mais comment pourrait-il en être autrement ??? Une surface immense sur un rez-de-chaussée, des bureaux en enfilade, peu de fenêtres et un éclairage par une verrière dont le rayonnement lumineux reste source de questionnement…et que dire de l’acoustique ? Et plus généralement des conditions de travail de nos collègues à l’avenir ?…Le secrétaire-élu SNU- alerte l’établissement sur les risques qui pourraient naître de cette implantation….

 

—————————————————————————————

CH extraordinaire « lutte contre les agressions » du 14/03/2012

Au menu : le soufflé…. (Il parait beau et bon…..

mais pourrait retomber…)

Gestion des agressions

Les travaux du CHSCT portaient donc sur la gestion des agressions à Pole Emploi Lorraine

Une note, une procédure, des rappels et des engagements importants pris par la direction

Nous avons échangé sur un certain nombre de points pour tenter d’améliorer encore un peu les process imaginés, pour une meilleure prise en charge des agents victimes d’agressions, de tout type d’agression.

Jusque là….çà parait plutôt bien.

Ce travail est issu d’un groupe de travail du CHSCT, avec participation de toutes les organisations syndicales et de la Direction.

L’ensemble des process devra faire prochainement l’objet d’une réunion de service qui aura ce sujet comme unique point à l’ordre du jour.

Et c’est là où la crainte commence…

 

Comme le soufflé, que tout retombe et que l’agent continue à être parfois un peu seul face à d’éventuelles agressions.

Après validation en CODIR et présentation définitive au CHSCT d’avril, le déploiement interviendra à partir du mai prochain.

Alors…

N’hésitez pas à faire remonter sur la boite syndicat.snu-lorraine@lorraine :

  • la véritable mise en place de cette réunion
  • vos remarques et réflexions concernant l’ensemble des process

—————————————————————————————

16 février 2012

Commercy…en toute discrétion ou presque ! 

Le CHSCT reprend ses réunions délocalisées. Cela deviendra désormais régulier. Il est toutefois dommage que pour le premier déplacement sous la nouvelle présidence, les agents de Commercy furent surpris par notre arrivée.

Eh oui…l’information n’était pas arrivée jusqu’au pays de la madeleine…

3 infos/consultations au menu du jour : Le rapatriement de l’EID  dans les agences de Metz…Ce sera chose faite le 1er mai…La plateforme de Metz Sébastopol c’est fini !  Il me semble que l’on avait dit qu’une plateforme n’était pas viable dès l’annonce du projet, non ?…Une étrange répartition des demandeurs d’emploi qui n’enlève pas les inquiétudes sur la gestion des flux, notamment à Montigny et Taison…Sans attendre la nouvelle réorganisation du bassin de Metz et pour des raisons de sécurité, entre autres !, l’EID doit se faire dans les agences…Bien sûr…Dont acte !                             Mais le SNU n’a pas pris part au vote pour toutes les raisons évoquées au dessus.

HOROQUARTZ…le nouveau BODET garanti zéro défaut ! (ou presque)présentation idyllique du produit en théorie….Le SNU a demandé un report pour avoir une présentation précise de l’outil via des écrans…Rdv  pris le 16 mars.

Conditions d’emploi des travailleurs handicapés et les mesures prise en leur faveur : Encore et toujours uniquement une suite de chiffres et de pourcentage…Le SNU a émis un avis défavorable…A quand une véritable politique TH dans notre établissement en prenant en compte le ressenti des agents ? Même si des efforts et des améliorations sont visibles, il reste beaucoup à faire !

Bilan 2011 des assistantes sociales : Un constat flagrant et unanime : l’augmentation du stress et du mal être des agents de pôle emploi Lorraine…Tiens, tiens…elles-aussi le constatent ?

Groupe de travail agression : Le bout du tunnel est à l’horizon…lors du CHSCT exceptionnel, le 14 mars où tout devrait être bouclé. En avril 2012, devrait être déployé toutes les procédures agression…enfin !

Quelques dossiers immobiliers en cours, l’établissement assure qu’il suit les dossiers : Commercy, Metz Blida, Vandoeuvre, Gentilly, Verdun, Briey…On y veillera bien évidemment !