Une intersyndicale face au directeur régional

  •  
  •  
  •  
  •  

11 septembre 2013 – Nancy –

Suite au « Préavis de grève » à Pôle emploi Lorraine déposé par nos organisations syndicales : CGT, SNU et Solidaires, nos représentants ont été reçus lundi après-midi par le DR, M. Niel, afin d’exprimer nos revendications.

La rencontre a porté essentiellement sur les revendications concernant la Lorraine.

Sur les embauches (quelle que soit la filière) :

M. Niel nous a répondu que nous avions atteint notre plafond d’emploi (CDD et CDI) et qu’il n’avait pas le budget pour embaucher !

M. Niel reconnait néanmoins implicitement le sous-effectif … malgré les renforts ! puisqu’il affirme que 200 à 300 salariés supplémentaires ne seraient pas de trop mais qu’en tout état de cause, s’il pouvait embaucher ça ne serait pas dans la filière « indemnisation » mais en « conseil à l’emploi ».

Opposer les besoins des « filières » est trop facile, et nos syndicats ne rentreront pas dans cette division pour mieux règner. Il y a des besoins du côté « indemnisation » pour effectuer cette mission essentielle, voire vitale, pour les chômeurs indemnisés (comment je vais vivre ? Payer mes factures ? Nourrir mes enfants ? Etc.) et ainsi soulager les collègues de cette filière cruciale mais il y a aussi des besoins du côté du « conseil à l’emploi » qui est surchargé par le suivi et l’accompagnement de tous les chômeurs inscrits.

Sur les équipes mobiles chargées des remplacements de moins d’1 mois des collègues absents : M. Niel n’y est pas opposé ! mais la création de telles équipes se feraient à … effectifs constants par redéploiement de postes ! Il s’est engagé sur une étude de faisabilité et une mise en place en premier lieu d’une expérimentation sur un bassin.

Bien évidemment, nous ne pouvons nous satisfaire de cette « avancée » car pour nous, il ne s’agit pas d’habiller Paul en déshabillant Jacques.

Concernant les augmentations de salaire : M. Niel nous a redit que cela ne dépendait pas de lui mais qu’il ferait remonter notre soutien à la proposition d’accord salariale proposé par la CGT-FO-SNU-SUD au niveau national suite à l’échec orchestré des NAO et rejeté jusqu’à maintenant et contre toute attente par M.BASSERES, Directeur Général.

Concernant la réforme des retraites : Cela n’étant pas de son ressort, nous n’attendions pas que M. Niel nous apporte de réponses ! Cependant, M. Niel a confirmé que pour lui qu’il n’y avait pas de problème de retraite en particulier, ni de protection sociale en général, mais un problème d’emploi et de salaire. Le plein emploi et des salaires plus élevés résoudraient les déficits, validant du même coup nos revendications en la matière.

Les chiffres provisoires de participation à la grève indiquent que nous avons été la troisième région la plus mobilisée avec 7,16%. Pour nos organisations syndicales, cette grève n’a donc pas été inutile, bien que les réponses apportées par M. Niel à nos revendications propres à Pole Emploi et plus que légitimes soient insatisfaisantes à nos yeux!!

Nous devons continuer à accroitre la mobilisation. Sur chaque site ou structure, dans chaque équipe, entre collègues, continuons de discuter de ce qui nous semble impératif pour garantir l’avenir de nos métiers, de nos vies professionnelles et de nos retraites.

Des prochaines dates de mobilisation sont d’ores et déjà dans les tuyaux, nous ne manquerons pas de vous en informer et continuons d’appeler tous les syndicats de pole emploi Lorraine à nous rejoindre et à travailler de manière unitaire dans le seul intérêt des agents

  •  
  •  
  •  
  •