Nos emplois en danger?

  •  
  •  
  •  
  •  

Strasbourg, le 28 septembre 2016

cropped-cropped-bandeauSNUgrandEST-Copier-1.png
NOS EMPLOIS SONT-ILS EN DANGER  ?

OUI, certainement

Il suffit de lire ci dessous l’interview de Bruno Marie dans l’émission de BFM « l’heure H » (le grand oral de l’économie) du 27 Septembre

http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/replay/12h-l-heure-h/  (à la 12ème minute: intervention sur Pôle emploi et sa privatisation)

 

pour comprendre que le Chômage, son traitement de masse et POLE EMPLOI seront au programme de TOUS LES candidats à l’élection présidentielle d’avril 2017 !

 

Ou il suffit de voir fleurir ici ou là les différentes expérimentations régionales (exemple : Proch’emploi  » dans la région hauts de France) pour comprendre que la régionalisation de Pole Emploi demeure encore un sujet d’actualité e qu’il nous faudra être vigilant !

 

Ou il suffit de lire les enquêtes des mouvements de chômeurs sur Pole Emploi  ou les différents articles ou reportages (ex: émission capital – dimanche dernier) pour comprendre que le chômage et un de ses principaux acteurs de service public sont sur la sellette

 

Mais :

  • Y a t il un lien avec la classification et sa déclinaison par un référentiel métiers ? évidemment NON
  • Les Organisations syndicales ayant contesté l’application du référentiel métiers (alors qu’il n’existe toujours aucune classification spécifique à Pole emploi du fait de la DG), se réjouissent elles ?  évidemment NON –  il est juste une nouvelle fois regrettable que la Direction Générale (consciente d’être dans l’illégalité) ait encore une fois continué ainsi son jusqu’au-boutisme et soit rappelée à l’ordre par la loi ! La loi l’a rappelé : les appellations des métiers doivent être en phase avec la classification actuelle.  Contrairement à ce que certains irresponsables qui cautionnent systématiquement l’action de la DG, peuvent écrire, Laisser les choses en l’état aurait été illégal ! Le court passage de cette application illégale de la classification (les bulletins de paie de juillet et aout seront réédités) a permis à nombre de salariés de se faire une idée – sans subir-  des effets de celle-ci (exemple: un conseiller en plateforme devenait … chargé d’accueil …, un agent de maitrise coeff 295 redevenait conseiller à l’emploi… des cadres à 350 redevenaient conseillers GDD etc., etc.)
  • La Direction Générale se frotte elle les mains ? Apparemment NON , ce nouveau rappel à la loi constitue le second camouflet subi par la Direction Générale en moins d’un an ! Il est fort probable que les tutelles commencent à lui demander des comptes sur les méthodes de relations sociales utilisées

Par contre :

  •  N’y aurait il pas pour certains politiques, une volonté de tenter de supprimer un service public et en même temps de redonner ce sujet brûlant aux régions (avec l’argent qui va avec, bien sûr) : Evidemment OUI … et bien qu’apolitique, constructif (blablabla… ) nous aussi, il faut se rendre à la réalité, sortir du monde des bisounours, ou arrêter de faire croire qu’il en est autrement, POLE EMPLOI est pleinement impacté par la politique et ses politiciens et par les politiques de l’emploi.

 

Et demain ? Faudra t il défendre nos droits, nos métiers et notre entreprise ? OUI malheureusement peut être.

 

Mais nous n’en sommes pas là !

 

Et si jamais ces prévisions alarmistes et pessimistes voyaient jour, il nous faudra autre chose que des organisations syndicales démagogues et jouant sur le mensonge ou les peurs des agents dans le but d’apparaitre comme des sauveurs (nb: il y a des élections en Bretagne actuellement et en paca prochainement … ceci explique certainement cela … ) et de dépasser la barre des 10% pour devenir un syndicat représentatif !  Le SNU-FSU, lui,  sera là !

 

  •  
  •  
  •  
  •